Archive pour octobre 2016

Comme promis, voici des photos de la journée du goût en maternelle…

dsc00890 dsc00892 dsc00898 dsc00912 dsc00913 dsc00900 dsc00893

Une journée pas comme les autres…

Ce mercredi 19 octobre, les élèves de maternelle ont vécu une journée peu ordinaire.

Ils se sont tous réunis afin de parler d’un artiste peintre : Monsieur Jean DUBUFFET.

tous

Ce peintre Français utilisait en particulier le bleu, le blanc et le rouge, les couleurs du drapeau de la France.

Ils ont découvert son auto-portrait puis quelques œuvres telles que la rose et l’arbre.

Ils en ont conclu qu’il aimait bien remplir des formes, en rayer d’autres et en laisser quelques unes blanches.

Ils se sont donc mis à l’œuvre…

cam01505 cam01507 cam015081 cam01510 cam01511

Une fois leurs œuvres terminées, tous les grands de l’école les attendaient dans la courpour le CROSS DES MATERNELLES.

Les PS, MS et GS ont pris le départ les uns après les autres pour un parcours adapté à leurs « petites jambes » !

ps-attentepsmscam01521-2gs

Nous les félicitons tous d’avoir couru à leur rythme sans s’arrêter…

 

BRAVO!!!!!!!

Dans la famille « s’ouvrir aux autres, à soi, à la connaissance », je voudrais « apprendre l’histoire en classe de cm »

Apprendre l’histoire, ce n’est plus seulement connaitre les dates de quelques évènements historiques.

Mais c’est apprendre à être des chercheurs à l’esprit critique, au jugement affuté

Apprendre l’histoire, c’est pouvoir reconnaitre l’authenticité d’un document en prenant de la distance par rapport à ce qui est présenté, ordonner des faits en étudiant des documents (quelque soit leur forme), et en ayant relevé l’essentiel.

Alors là seulement nous retiendrons son contenu devenu plein de sens par l’approche même de son étude.

 

Voici quelques photos de séances « plus comme les autres » :

img_0091 img_0092

Ici chaque groupe d’élèves a reçu une compilation de documents. Ces documents possédaient un thème différent et relevaient d’une période également différente. Dans chaque groupe, il fallut mener l’enquête pour en relever l’essentiel, cibler la thématique et écarter le document intrus.

Le but final pour eux, était de venir présenter, comme un petit exposé, le contenu de leurs documents.

Puis enfin rétablir une chronologie de leurs exposés.

 

Chacun a pu discuter des choix proposés et utiliser le langage de la preuve pour les justifier.

 

Des séances comme celles-ci permettent aussi d’établir la liste des manquements, c’est à dire la liste de ce qu’il reste à travailler pour réaliser un bon exposé à partir de documents donnés :

  • Repérer l’essentiel mais ne pas rester focalisé sur une partie des documents : les traiter tous.
  • connaitre des repères historiques pour établir une chronologie d’évènements et bannir du vocabulaire les imprécisions telles que « avant » (avant quoi?), « à l’époque » (de ma grand-mère? de la Gaule?)…
  • s’écouter pour produire un travail commun consensuel
  • faire le bon choix de présentation à la classe de son travail (carte mentale? linéaire? mandala?)

Voilà des objectifs explicités désormais à travailler et qui font sens pour le reste de l’année, légitimant les contenus à venir : dates, personnages, événements…

 

 

Dans la famille « s’ouvrir à soi, aux autres et à la connaissance », je voudrais les ateliers maths en classe de cm…

Allez , à vous de jouer à présent…

Voici un petit défi lancé par la maîtresse aux élèves de CM1-2A…

Il avait pour but d’apprendre à coopérer et verbaliser un raisonnement maths en utilisant des connecteurs logiques.

« J’ai 9 pièces.

Une pièce est plus lourde que les autres. Pourtant elles se ressemblent toutes.

Avec une balance à plateaux, on peut trouver la fausse pièce en 2 pesées seulement.

Comment faire ? »

 

la Recherche en binôme :

img_0023 img_0024 img_0026 img_0027 img_0028

la validation des propositions (plusieurs réponses possibles).

img_0031img_0030

 

Alors vous avez trouvé?

Voici une possibilité:

1ère pesée

  • Je pose 3 pièces dans chaque plateau et j’en mets 3 de côté.

Si la balance est en équilibre, alors la fausse pièce est dans le groupe des 3 pièces mises de côté.

2ème pesée

  • Je récupère donc ce groupe de 3 pièces.

Je pose 1 pièce sur chaque plateau et 1 autre à côté.

Si la balance est en équilibre, alors la fausse pièce est celle mise à l’écart.

 

L’OUVERTURE A L’AUTRE dépasse le cadre de notre école… Venue de Madame MARSSEROU

               S’OUVRIR AUX AUTRES, ce n’est pas simplement observer ce qui se passe à l’intérieur de l’école. C’est pouvoir comprendre le monde, en entendant les difficultés, les joies, les espérances de chacun.

La venue de madame Marssérou, représentante de l’association « la passerelle » de Coarraze dans notre école, nous a permis d’appréhender la vie des Autres ; ces autres qui manquent parfois de confiance en eux, ces autres que la vie n’a pas épargnés, ébranlés dans leur dignité parfois, et qui viennent chercher l’espoir, le réconfort dans l’association de Catherine.

Ces autres dont on fait en réalité TOUS partis nous montrent aussi le chemin, comme celui de ne pas oublier de resserrer les liens qui nous unissent au sein même de la famille : par exemple prendre le temps de manger ensemble.

Se tourner vers les autres, c’est donc aussi un peu S’OUVRIR A SOI », donner une autre dimension à se qu’on croit petit ou acquis ; c’est prendre conscience que parfois la réponse à des soucis se trouve en nous, pour peu qu’on veuille bien aller voir à l’intérieur notre capacité à donner, à répandre le bonheur.

img_0033img_0036

Ce temps de partage, cette « chaleur », chacun de nous peut les donner. Cela ne coute rien, pas plus qu’un sourire, pas plus qu’un peu de don de son temps parfois… comme par exemple participer à l’évènement « récréasoup’ du 2 octobre » pour lequel les classes de Sainte Elisabeth ont réalisé des affiches.

img_0042img_0040 img_0043img_0041 img_0044