Archive pour mars 2017

les contes suite…

Après plusieurs semaines de travail les contes des ce1 sont enfin achevés.

 conte 1: La laide princesse et le beau prince:

Il était une fois une princesse qui vivait avec son père dans un vieux château. Ils étaient très pauvres depuis des années. La princesse voulait épouser le prince Antoine qui était très riche. Il vivait dans un immense château. Mais le prince Antoine ne voulait pas l’épouser parce qu’elle était toujours très moche.Elle portait toujours une robe grise et elle avait un bouquet de fleurs pourris et portait un collier noir. La princesse Marianne était très triste et pleurait beaucoup.Elle alla dire à son père que le prince Antoine ne voulait pas l’épouser. Elle ne trouverait jamais de mari.

Un jour , appelé par le père de la princesse Marianne, le sorcier Gorges Hoichila venu de Paris arriva.

Ce sorcier connaissait une potion pour devenir plus belle. Pour réaliser cette potion le sorcier avait besoin de la bave du monstre Barbe Bleu.

La princesse Marianne son père et le sorcier partirent voir le monstre.

Le monstre leur demanda:

-« Qu’est-ce que vous faites ici? »

-« On vient vous demander de la bave » lui répondit le sorcier. Mais le monstre se fâcha:

-« Non mais dites donc! »

A ce moment là, la princesse se mit à chanter avec sa voix envoûtante. Le monstre s’endormit comme un gros cochon et en bavant comme une limace. Le magicien prit sa bave.

Mais à présent il manquait du pu sorti d’un gros bouton pustuleux d’une sorcière. Tous ensemble ils allèrent à la cave de la sorcière Ricica. Le magicien lui demanda de la bave de son bouton. Ricica lui répondit qu’elle lui donnerait à condition qu’il l’embrasse. Le sorcier refusa mais la princesse Marianne le supplia. Alors avec beaucoup de courage il se boucha le nez et l’embrassa. Finalement il trouva ce baiser relaxant et continua. Après ce baiser la sorcière accepta de lui donner un peu de pu. A présent il fabriqua la potion et la donna à la princesse. La princesse but la potion magique. Tout d’un coup la princesse Marianne eut des cheveux blonds, un collier rose et une belle robe violette. Elle couru au château du prince Antoine et frappa à la porte.

Le prince Antoine lui dit: »Mais qui es-tu? »

Je suis la princesse Marianne

« Veux-tu m’épouser? »lui demanda le prince.

« Oui » lui répondit Marianne.

Dix minutes plus tard ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants.

 

Conte 2: Les deux frères et les écureuils

Il était une fois deux frères, un qui était gentil et qui s’appelait Arnaud et l’autre qui était méchant et s’appelait Brutus. Ils habitaient une maison au coeur de la forêt. Un jour ils partirent se promener dans la forêt et s’endormirent sous un palmier.

Le lendemain ils se réveillèrent et continuèrent leur promenade. Tout d’un coup Brutus attaqua un écureuil. L’écureuil se mit à crier et à appeler ses amis. En quelques secondes les frères étaient attaqués par cent écureuils qui voulaient les ronger. Les écureuils attachèrent les enfants à un arbre. En les mordant ils leur faisaient des guilis. Les écureuils voulaient leur couper la tête mais ils ne pouvaient pas car ils étaient trop petits.Un écureuil magicien leur donna de la potion magique et les écureuils grandirent, grandirent.Ils devinrent des géants et désormais ils étaient assez grands pour manger la tête des enfants.

Un écureuil allait manger la tête d’un enfant quand tout à coup une fée apparut devant les enfants.C’était la fée des bois qui protégeait toutes les âmes inoffensives. Elle jeta une bague juste au dessus du soleil. Les rayons du soleil reflétèrent sur le diamant de la bague et se reflétèrent dans les yeux des écureuils.Les écureuils devinrent tous aveugles. La fée décrocha les enfants.

Ils remercièrent la fée et rentrèrent chez eux.

Brutus fit la promesse de ne plus jamais faire de mal à un animal il avait eu trop peur.

Ils vécurent heureux et ne rencontrèrent plus jamais d’écureuils.

 

Conte 3:Le prince et l’ours.

Il était une fois un jeune prince qui vivait dans un sompteux château. Ce prince était un homme capricieux, égoiste et insensible.

Un jour le prince partit du château et alla dans la forêt pour aller à la chasse à l’ours. Une grosse tempête s’abattit sur la forêt . La foudre tomba sur un arbre et l’arbre tomba sur le prince. Le prince était blessé, il avait très mal aux jambes et saignait du bras. Il appela au secours pour qu’on vienne le sauver.

Un ours qui se promenait dans la forêt vit quelqu’un coincé sous un arbre. Il s’approcha et reconnut le prince. L’ours taquina le prince en lui faisant des chatouilles. Mais le prince ressentait une douleur très vive à la jambe dès qu’il bougeait Malgré cela l’ours était bien content de pouvoir énerver ce méchant prince.Le prince supplia l’ours d’arrêter. L’ours arrêta à condition que le prince lui promette de ne plus jamais le chasser. Le prince répondit: « D’accord je ne te chasserai plus jamais. »

L’ours essaya de soulever l’arbre mais il n’y arriva pas. Il partit alors chercher le magicien qui habitait pas très loin de chez lui. Le magicien accepta de le suivre jusqu’au prince. Avec sa baguette magique le magicien fit disparaître l’arbre. Le prince continuait de pleurer car il souffrait tellement qu’il ne pouvait pas bouger. L’ours prit délicatament le prince dans ses bras et le transporta jusqu’à sa maison. Puis il soigna le prince avec tout ce qu’il avait chez lui.

Le prince était tellement blessé qu’il resta des semaines et des mois chez l’ours.Ils apprirent à se connaître et devinrent de véritables amis. Une fois le prince rétabli il repartit vivre dans son palais. Certains soirs le prince invitait l’ours et ses amis pour des grands festins. Ils passaient leur temps à faire du tir à l’arc, des jeux de cible, des tirs de ballons et à coudre des bateaux.

Depuis ce temps là le prince n’était plus capricieux et égoïste.

 

 

Conte 4:La vilaine princesse

Il était une fois une princesse qui voulait se marier. Mais le prince Jean Michel ne voulait pas épouser la princesse Céline. Céline était moche. Elle avait un gros bouton sur son nez, trois poils sur la tête et trois dents.

Le prince était obligé de l’épouser parce qu’il ne restait qu’elle dans le village de Y. Jean Michel était dégoûté et triste.

Céline se promenait dans la forêt des fleurs, pour cueillir un bouquet au prince. Mais elle entendit un bruit. C’était des monstres . Les monstres lui sautèrent dessus et l’enchaînèrent. Puis ils la ramenèrent dans leur repaire. La princesse était très triste et se mit à chanter. Le prince qui se promenait dans les bois entendit cette belle voix.Il comprit que cette fille était prisonnière des monstres. Le prince appela ses gardes. Ils étaient dix neufs et ils attaquèrent les monstres avec leurs flèches. Les monstres étaient morts et le prince délivra la princesse. Le prince était tombé amoureux de cette belle voix mais il fut déçu en voyant la princesse Céline. Alors il décida d’aller voir le magicien. Quand ils arrivèrent chez le sorcier , Jean Michel lui demanda si Céline pouvait devenir la plus belle princesse du monde.Le magicien lui répondit oui. La princesse se transforma. Elle perdit son gros bouton sur son nez, de belles dents blanches et de beaux cheveux blonds apparurent. Le prince jean Michel tomba de suite amoureux de la princesse. Ils se marièrent et vécurent heureux.

 

 

Conte 5: Le petit chaperon orange.

Il était une fois un petit chaperon orange qui habitait une maison entourée de potimarrons. On l’appelait le petit chaperon orange parce que sa maman lui fabriquait les habits avec la peau des potimarrons. Sa maman Cloé voulait lui préparer une soupe et elle envoya son fils chercher un

potimarron.

Dans le jardin alors que le petit chaperon orange rêvait , le loup en profita pour le piéger. Il l’emporta dans le bois et l’accrocha à un arbre.

Le petit chaperon orange se mit à crier :

-A l’aide! A l’aide! Je suis prisonnier aidez moi je vous en prie!

Un magicien qui se baladait dans la forêt entendit les cris.Grâce à sa magie il réussit à retrouver le petit chaperon orange.

Il vient voir le garçon et lui dit:

-« Tu veux que je t’aide »

-Oui lui répond le chaperon .

Mais le loup arriva à toute vitesse.Il sauta sur le magicien et lui prit sa baguette. Le loup se croyant très fort dit une formule magique:

-« Abracanabra que le magicien se transfoma en lapin ». Mais la baguette était à l’envers et le loup se transforma en lapin. Le magicien lui courut après . Mais le lapin trébucha sur un caillou. Le magicien réussit à lui reprendre sa baguette magique. Le magicien dit abracadabra qu’un piège à lapin apparaisse. Le lapin rentra dans la cage. Puis le magicien grâce à sa baguette fit apparaître des ciseaux et coupa ainsi les cordes du petit chaperon orange.

Il remercia le magicien et alla chercher un potimarron. Puis il rentra à sa maison et plus tard sa mère lui prépara une soupe.Depuis ce temps là le petit chaperon orange faisait attention de ne plus rêver pour ne plus se faire attraper par le loup.

 

 

Conte 6: La famille royale et les bandits.

Il était une fois une famille royale qui habitait un château au sommet d’une colline. La princesse Emma, le roi Romain, le prince Arthur et la reine Léonie vivaient heureux et avaient beaucoup d’argent caché dans un coffre fort.Emma était amoureuse d’un chevalier qui habitait en Australie.

Une nuit ou tout le monde dormait profondément des bandits venus du village voisin réussirent à pénétrer dans le château sans être vus par les gardes. Ils prirent l’or caché dans le coffre fort. Le lendemain toute la famille royale était ruinée. Ils devaient déménager.

La princesse Emma prit son perroquet Jean et lui accrocha autour du cou un petit collier. Dans ce collier il y avait une lettre pour son chevalier Cupidon Dans cette lettre elle lui demandait d’arriver pour sauver sa famille.

Avant de partir le chevalier Cupidon prit son épée, son armure et son bouclier et se mit en route avec son armée et son cheval Faucon.

Le chevalier arriva au château, il voulait sauver son amoureuse et sa famille. La reine Léonie lui expliqua ce qui s’était passé. Cupidon et son armée partirent dans le village voisin à la recherche des bandits.Les bandits se cachaient dans une cabane en haut d’un arbre dans les bois proches du village.Le chevalier aperçut la cabane. Il décida avec son armée d’attaquer. Ils posèrent des échelles contre les arbres mais les voleurs les repoussèrent.Alors Cupidon décida d’attaquer plus tard. Dans la nuit le chevalier revint au pied de la cachette des bandits.Il sortit sa corde invisible et très solide que son arrière grand père qui était magicien lui avait offerte.Il grimpa tout doucement pour ne pas faire de bruit. Puis par surprise il attaqua les bandits et arriva à récupérer l’or. Le lendemain le chevalier ramena l’or au château. La princesse si joyeuse dit: »je vous aime mon cher Cupidon ». Et le chevalier répondit: »moi aussi je vous aime ma chère Emma. Ils organisèrent un grand Mariage ou il y avait une grande pièce montée avec des sucreries. Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants.

 

Après ce travail d’écriture les élèves ont réalisé la couverture:

:WIN_20170316_15_44_43_Pro WIN_20170316_15_46_36_Pro WIN_20170316_15_47_05_Pro WIN_20170316_15_45_47_Pro WIN_20170316_15_45_12_Pro

Pour finir les élèves ont lu leurs histoires aux autres classes avec beaucoup de courage!!

WIN_20170316_13_49_03_ProWIN_20170316_15_35_56_Pro WIN_20170316_15_35_01_Pro WIN_20170316_15_33_58_Pro WIN_20170316_15_33_33_Pro

 Je pense que nous pouvons tous les féliciter pour ce beau travail!!!!!

 

OLYM’PUCES, une rencontre UGSEL pour s’ouvrir aux autres

Les élèves de maternelle des écoles de Nay, Bénéjacq, Igon et Pontacq se sont réunis dans le gymnase du collège Saint Joseph afin de partager un moment sportif autour de l’album « Le château de Radégou ».

IMG_5894

Pensatou et Tètenlère sont des souris qui vivent avec leurs amis dans une maison de souris. Ensemble elles aiment bien jouer à des jeux, comme ‘Ramasse fromage’, ‘souris collées’ et ‘rat voleur’…

Dans un château voisin, Radégou, un vilain rat, se retrouve un jour sans nourriture. Il décide alors de rendre une petite visite aux souris. Il vide leurs réserves de fromage pendant la nuit…

A leur réveil, les souris décident de partir récupérer leur dû. Elles doivent traverser… passer sur… sauter… marcher en équilibre… pour accéder au château.

Nos élèves se sont, le temps d’une matinée, mis dans la peau des souris de l’album.

Ils ont joué comme elles…

IMG_5934 IMG_5903

IMG_5900IMG_5914IMG_5931 IMG_5932

et franchi de nombreux obstacles…

IMG_5954 IMG_5952 IMG_5950

Et c’est après une pause repas bien méritée…

IMG_5961

Qu’ils ont détruit le château de Radégou!

IMG_5963 IMG_5962 IMG_5972

IMG_5966 IMG_5973

Un grand merci aux parents accompagnateur qui ont permis le déroulement de cette journée et un encadrement au top!

dans la famille « s’ouvrir à Dieu », je voudrais Monseigneur AILLET, évêque du diocèse de Bayonne.

Ce Mardi 7 mars, nous avons reçu Monseigneur Aillet à l’école Sainte Elisabeth.

Il était accompagné pour l’occasion de Monsieur Aphaule Directeur Diocésain, d’un séminariste égyptien (pardon de ne pas savoir écrire le nom) et de l’Abbé Pierre Haramburu que nous connaissons bien.

IMG_0260 IMG_0261

Le voilà en présence des CM1-CM2 après avoir fait le tour de l’école, échangé avec le personnel, les enseignantes et visité plus particulièrement la classe de CP qu’il a quitté joyeux, et enivré  de tant de vie et d’idées.

En CM la discussion a été plus théologique, portant tant sur la spiritualité que la vie concrète dans les Ordres.

Monseigneur Aillet nous a raconté comment il était devenu Evêque ; et chose qui a paru étonnante à chacun : si la Foi fut une évidence, le « métier » ne l’était pas.

Si à 12 ans il avait écrit et demandé à Dieu sur un petit bout de papier de l’aider à devenir prêtre (petit papier qu’il porte toujours sur lui et que regarde Charlotte sur la première photo), la suite de la vie en avait décidé autrement. Comme il lui a plu de le rappeler, le petit Marc n’était pas un garçon très sage. Il suivait ses parents dans les déménagements, oubliant ce fameux jour où il avait écrit ce souhait.

Il s’engagea plus tard dans des études de médecine. Mais tomba malade à la suite d’un camp scout.

Ce fut l’évènement qui le contraint à rester chez lui pendant un mois.

La bible se rappela alors à lui. Et il sut qu’il voulait devenir prêtre. Il quitta études, amis, famille et s’en alla en Italie pour « se former ».

C’est ainsi qu’il devint prêtre. Sa mère un peu plus tard, retrouva le petit papier sur lequel il avait fait ce voeu à 12 ans.

Monseigneur Aillet est évêque depuis 8 ans maintenant .

 

Paroles :

« c’était chouette son histoire »…

« j’adore quand la petite trisomique lui a dit qu’il avait la clé en  prenant dans sa main la croix qu’il portait autour du coup »…

(et la directrice a adoré lorsqu’un élève lui a demandé à la suite de cette anecdote, s’il avait plusieurs clés.)

« Il est trop sympa »…

Il est vrai que Monseigneur Aillet a su trouver les mots pour chacun d’entre nous, adaptant son discours à tous les petits grains de blés différents et égaux que nous sommes.

Merci à lui.

Petit aperçu du carnaval

Le vendredi 24 février Carnaval s’est invité chez nous.

Un bref aperçu de cette journée partagée dans la joie avec un brin de folie, comme de costume… Euh  comme de coutume.

IMG_0225 IMG_0226 IMG_0227 IMG_0228 IMG_0211 IMG_0212 IMG_0213 IMG_0214 IMG_0216 IMG_0217 IMG_0218 IMG_0220 IMG_0221 IMG_0223 IMG_0224 IMG_0207 IMG_0208 IMG_0210